Katowice est une des villes polonaises se développant le plus rapidement. La capitale de la voïvodie avec presque 5 millions d’habitants est bien communiquée avec les autres pays de l’Europe et du monde. Une jeune ville qui fait sa promotion par le slogan „Katowice. Pour le changement”, et dont l’image représente le logotype en forme du cœur, dans lequel s’unissent deux images de la ville – celle traditionnelle à l’héritage industriel et celle moderne – créative et économiquement forte. Au cours d’une très brève période, le centre de la métropole avait passé un profond changement. Les services de la branche de nouvelles technologies sont devenues les éléments dominant l’économie. Un autre point fort de Katowice c’est la culture, ce qui avait été confirmé par UNESCO, qui lui a attribuée le titre de la Ville Créative UNESCO en domaine de la musique.

À VISITER

Rue Mariacka:

Rue Mariacka la rue Mariacka jusqu’en 2008 était une rue similaire à bien d’autres en Pologne. Son nom provient de la promenade de l’Eglise Notre-Dame de l’Immaculée Conception à Katowice, appelée communément l’Eglise Sainte-Marie (kościoł Mariacki). Après 2009, suite à d’importants travaux de rénovation, selon le projet ayant gagné le concours, la rue Mariacka devint la rue piétonne la plus populaire de Katowice.

Mariacka vit sa propre vie, et invite à des fêtes inoubliables, des événement originaux, des musiques incroyables et des pubs. Il y a toujours quelque chose à faire! Profitez des concerts, du cinéma estival, du théâtre, des activités pour enfants, des jeux, des grandes fêtes hawaïennes, et de nombreux autres événements. Mettez l’azimut sur Mariacka car c’est la direction la plus sûre pour avoir du plaisir! Voyez comment durant la promenade s’anime et se transforme en une cascade colorée de personnes.

ZONE DE CULTURE

Spodek reste non seulement le symbole de la ville et une perle d’architecture localisée au centre de la ville mais aussi un bâtiment muni des systèmes visuels ultramodernes de sécurité et de l’éclairage. Spodek accueillait les évènements culturels et sportifs les plus importants, les concerts, les conférences, les foires et les expositions. La salle est très connue grace à une ambiance exceptionnelle.

Tout près de Spodek sur les friches industrielles de l’ancienne mine de charbon Katowice on a crée un nouveau espace appellé Zone de Culture. Elle est composée de Centre International de Congrès du bâtiment de l’Orchestre National Symphonique de la Radio Polonaise et du nouveau siège du Musée de Silésie. Au Centre International des Congrès qui peut accueillir environ 12 mille personnes (et connecté avec Spodek il en peut accueillir en même temps environ 25 mille !) on organise des congrès, des foires y compris p.ex. Congrès Economique Européen. La salle de ONSRP malgré son immense auditoire représente une acoustique parfaite et elle considéré comme l’une de meilleures salles au monde. L’architecture du bâtiment lie de manière particulière le moderne à l’ancien avec des éléments industriels.

L’ensemble Musée de Silésie grâce au nouveau bâtiment sa collection gagne l’entourage original et novateur. Le passage au musée facilitent les voies en surface et les passages souterrains qui se refèrent à l’ancien rôle de ce lieu. Le Musée présente les collections de la peinture polonaise, les collections ethnographiques et historiques de la Haute Silésie.

La Zone de Culture vous présente l’immensité des changements des dernières années. A part les bâtiments elle dispose des espaces verts favorables au repos et aux loisirs.

Cité ouvrières NIKISZOWIEC et GISZOWIEC

L’une des plus grandes attractions touristiques de Katowice sont les deux cités de Giszowiec et Nikiszowiec, construites au début du XXème siècle par le groupe Georg von Giesche’s Erben pour les ouvriers de la minealors nouvellement créée. À l’heure où la ville change dynamiquement de visage, liant son essor avec des branches d’activité autres que l’industrie lourde, cela reste un souvenir intéressant d’un temps révolu, et également un lieu de rencontre avec une tradition encore vivante et la culture silésienne.

La plus ancienne des deux cités, Giszowiec, doit son nom au groupe Giesche et fut créée dans les années 1906–1910 selon le projet de deux architectes de Charlottenburg – Georg et Emil Zillmannów. Ils créent des maisons pittoresques avec jardins pour une ou deux familles, construites sur le modèle des chalets campagnards traditionnels de Haute-Silésie, et l’ensemble est complété par des bâtiments d’utilité publique situés autour de la place centrale de la cité – la place Pod Lipami. Il y a une école primaire, un jardin d’enfant, une auberge, une salle de concert, des magasins. Le projet est attaché à l’idée de cité-jardin, c’est pourquoi il y a beaucoup d’espaces verts, et le tout est pensé pour assurer aux habitants les meilleures conditions de vie. De nos jours, il n’est possible de voir que 1/3 de la construction originelle car dans les années 70 une grande partie de la cité a été démolie pour construire de grands blocs en béton de cinq étages. De nos jours, Giszowiec est sous la protection du conservateur des monuments et est une destination populaire pour les visites des touristes et les promenades des habitants de Katowice eux-mêmes. La deuxième cité, Nikiszowiec, dont le nom provient du puits Nikisch se trouvant à proximité, fut créée en deux étapes, dans les années 1908–1915 et 1920–1924. Bien que projetée par les mêmes architectes que Giszowiec, elle présente un type d’architecture totalement différent – c’est une grande cité de type beaucoup plus urbain, se composant de quartiers d’habitations à 3 et 4 étages. Les Zillmann y créèrent ici une ville quasiment autosuffisante, dans laquelle à côté des bâtiments d’habitation se trouvait jardin d’enfant, des magasins, une auberge et même une repasseuse et un atelier photographique. Les habitants résidant dans des appartements confortables et spacieux peuvent profiter de tous les progrés de l’époque comme l’électricité, l’eau courante ou les canalisations, et même dans certains bâtiments le chauffage central. Nikiszowiec a également la chance d’avoir traversé le XXème siècle tourmenté persque sans destruction, grâce à quoi aujourd’hui nous pouvons admirer la construction originelle presque dans sa forme inchangée. une église, un hôpital, une école primaire, un jardin d’enfant, une auberge, une salle de concert, des magasins En complément de l’architecture intéressante, les gens ne sont pas moins intéressants – ce sont les habitants du quartier qui créent cette ambiance unique! Nikiszowiec jusqu’à nos jours est resté une ville, où dans la rue on peut entendre le dialecte silésien, beaucoup d’habitants y vivent depuis des générations, et le travail dans la mine à proximité rythme la vie de nombreuses familles. Il est intéressant de venir à l’occasion de la kermesse de juillet ou de la foire de décembre. Il se passe beaucoup de choses lorsde l’Industriada en juin – fête de la route du patrimoine technique et lors du festival Art Naif en août. Une excursion à Nikiszowiec peut également conduire à une rencontre intéressante avec l’art. À l’intérieur de l’ancien puits Wilson oeuvre la plus grande Galerie d’art privée en Pologne, et au musée situé dans le bâtiment de l’ancienne laverie il est possible d’admirer des tableaux des peintres amateurs du célèbre groupe de Janów, et apprendre sur leur idéologie esothérique originale.

Le plus grand et le plus lourd monument en Pologne – Le Monument des Inssurgés de Silésie.

Le Monument des Insurgés de Silésie est l’un des symboles de Katowice, commémorant les soulèvements armés des Silésiens contre les autorités allemandes. Ses auteurs étaient le professeur Gustaw Zemła et l’architecte Wojciech Zabłocki. Le monument prend la forme de trois ailes d’aigle, symbolisant les trois Insurrections de Silésie dans les années 1919-1920-1921. C’est un don des citoyens de Varsovie à ceux de Katowice. Il a été inauguré le 1 septembre 1967.

Le monument prend la forme de trois ailes d’aigle, symbolisant les trois Insurrections de Silésie dans les années 1919-1920-1921. C’est un don des citoyens de Varsovie à ceux de Katowice.

Katowice la verte – où aller en promenade ?

Katowice est à la première place en termes de superficie forestière dans la région de Silésie et à la deuxième place en Pologne. Les domaines d’intérêt particulier sont deux réserves naturelles et le paysage. Les forêts de Katowice sont principalement un endroit populaire pour le repos et les loisirs, en particulier grâce aux nombreux sentiers de randonnée et de cyclisme.Les hêtres et les chênes anciens sont protégés dans la réserve forestière de Las Murckowski. Certains d’entre eux sont âgés de plus de 230 ans. Dans le même complexe, il y a la réserve florale „Ochojec”. Vous pouvez également visiter le parc historiqueKosciuszko, qui a l’apparence des parcs et jardins anglais classiques. Dans ce secteur il y a l’église en bois Saint-Michel, un monument de Tadeusz Kosciuszko ainsi que la légendaire tour de parachute. Vous ne pouvez pas manquer le parc forestier de Katowice (Katowicki Park Leśny), qui recouvre à la fois le territoire urbain, les parcs et les forêts dans le quartier de Muchowiec. Dans ce parc forestiers se trouvent 11 étangs, et la plupart d’entre eux sont dans la vallée des Trois Etangs (Dolina Trzech Stawów).C’est ici qu’on organise les activité culturelles et les festivals tels que p.ex. OFF Festival.

La route du Modernisme

L’architecture reconnue est une bonne carte de visite pour Katowice. C’est pourquoi fut créée Route du Modernisme, qui avec le temps devient l’une des nombreuses étapes de la route touristique de Katowice. Rapprochant, à la fois les touristes comme les habitants, des 16 perles exemplaires de la construction moderniste, l’itinéraire montre le vrai visage de la capitale très inspirante de la province de Silésie. Route du Modernisme est une zone consacrée à 16 bâtiments ayant une architecture moderniste d’avant-guerre unique, grâce à laquelle Katowice fut appelé le „Chicago polonais”.

Le modernisme à Katowice commença par la réalisation d’équipement d’utilité publique pour terminer en 1929 par le bâtiment monumental de l’administration régionale et du Parlement de Silésie dont l’architecture a conservé les conventions du néoclassicisme modernisé. Le premier établissement totalement moderne à Katowice – à la fois en raison de la structure et de l’expression de l’architecture fonctionnaliste – fut une tour de sept étages de hauteur au 23 ul. Wojewódzka. Le bâtiment fut construit comme la maison des professeurs des installations techniques de Silésie. Ce fut la première construction polonaise en charpente de fer qui fut réalisée par l’Union des fabriques royale et Laura. Cette expérience permis ensuite la construction du célèbre „Gratte-ciel” de Katowice haut de 60 métres. L’architecture fonctionnaliste moderne de Katowice fut créée dans les années suivantes par les architectes polonais et y connue ici un essor inégalé – à l’exception de Gdynią – dans aucune région de notre pays. Ainsi, Katowice peut se vanter d’avoir les monuments les plus intéressants et les plus nombreux dans ce style, possédant des qualités exceptionnelles à l’échelle nationale. Dans les années 20 et 30 du XXème siècle fut créée à Katowice une équipe de construction d’habitation dont l’architecture est influencée par le courant moderniste fonctionaliste, localisé avant tout dans le secteur appelé le sud du quartier historique, principalement le côté ouest de la rue Kościuszko avec des immeubles et des maisons d’habitation de grand standard. En se promenant dans la’ville, il est possible de rencontrer plusieurs exemples illustrant ce style comme le siège de la Radio Polonaise à Katowice, rue Ligonia. Les oeuvres de l’architecture moderniste de la période d’entre-deux guerres ne sont pas encore totalement découvertes et dans la conscience populaire ne sont pas considérées comme des.

Télécharger le dépliant de Katowice – Bienvenue à Katowice.

Plus d’informations: http://www.katowice.eu/fr.